Tout sur le transport des animaux en voiture

Mères... même d'un petit animal ? Pas de problème : les animaux, tout comme les enfants, peuvent être transportés en voiture et, d'ailleurs, plus tôt vous vous y habituerez, mieux ce sera. Voyons ensemble les règles pour voyager avec nos amis à poils en toute sécurité

Transporter des animaux en voiture : Commençons par le code de la route

Comme toujours, la base de départ quand on parle de sécurité en voiture est celle de notre Code de la route qui, dans son article 169, interdit "le transport d'animaux domestiques en nombre supérieur à un, et en tout cas dans des conditions qui constituent une gêne ou un danger pour la conduite". Cette règle voudrait que l'on puisse transporter un seul animal à la fois sans prendre de précautions particulières, tant qu'il ne gêne pas le conducteur. Attention toutefois, car le Code semble plutôt libéral, alors qu'en réalité il permet de réprimer un grand nombre de comportements, à la discrétion de ceux qui pourraient vous arrêter. Notre conseil est de toujours placer l'animal dans un endroit sûr, afin qu'il ne puisse pas atteindre le conducteur ou constituer un corps libre potentiellement dangereux en cas d'accident. La même règle permet le transport d'animaux domestiques, même en nombre supérieur à un, à condition qu'ils soient gardés dans une cage ou un récipient spécial ou dans le compartiment arrière du siège du conducteur divisé par un filet ou un autre moyen approprié similaire. Attention car ces séparateurs, s'ils sont installés de façon permanente, "doivent être autorisés par le bureau compétent du Département des transports terrestres". La loi autorise donc le transport de plus d'un animal dans la voiture, mais dans ce cas, il est obligatoire de les placer dans une cage ou dans la deuxième rangée de sièges ou dans le coffre, mais nécessairement séparés du reste de l'habitacle par un filet ou un dispositif similaire

Pénalités pour transport incorrect d'animaux en voiture

Les personnes qui enfreignent le Code de la route concernant le transport d'animaux domestiques en voiture peuvent être soumises à une amende de 87 à 345 euros et à un retrait d'un point sur leur permis. En revanche, celui qui installe un filet ou une barrière de séparation fixe sans demander une autorisation régulière enfreint l'art. 78 est toujours une infraction au Code de la route et encourt une peine de 431 à 1

Nos conseils pratiques pour le transport d'animaux en voiture

La climatisation Gardons à l'esprit que les animaux souffrent beaucoup des changements de température, alors si nous ne voulons pas le faire pour préserver notre santé, faisons-le pour eux : n'exagérons pas avec le froid, même en ces jours étouffants. Mieux vaut fixer une température autour de 21 degrés, et éviter que le corps de nos amis à quatre pattes soit frappé par des coups directs d'air froid. De préférence, on garde la fenêtre ouverte pour favoriser un échange d'air plus naturel. Le mal des transports Nous avons souvent parlé du mal des transports, ou cinétose, en ce qui concerne les enfants, et notre pédiatre nous a expliqué qu'il était essentiel de les habituer à la voiture dès leur plus jeune âge. L'une des façons les plus amusantes de les initier à ce type de mouvement est d'emmener nos enfants sur une balançoire. Si nous ne pouvons pas faire la même chose avec les chiots, nous devons les habituer petit à petit, dès les premiers mois de leur vie. Au début, de petits déplacements, puis éventuellement des déplacements plus longs.

Médicaments

Si notre ami à poils ne supporte pas les voyages en voiture, nous pouvons demander conseil au vétérinaire, qui pourra sûrement nous aider et lui prescrire, si nécessaire, des médicaments antiémétiques pour l'aider à mieux vivre les heures en voiture. Le style de conduite Annexe au chapitre sur la nausée et comment la vaincre : Les animaux souffriront moins du mal des transports s'ils conduisent doucement, évitent les accélérations brutales et freinent lentement. Alimentation Les mêmes règles s'appliquent aux animaux qu'aux enfants : Pas de repas copieux avant de prendre la route. Il est préférable d'être léger mais bien hydraté.

Pauses

Bien que cela puisse sembler redondant de le mentionner, nous arrêtons le voyage pour laisser nos animaux se dégourdir et faire leurs besoins. Êtes-vous enfermé dans votre voiture ? Non ! Nous pensons qu'il est encore plus important de rappeler à nos animaux de ne pas être laissés trop longtemps dans leur voiture en été, surtout lorsque la chaleur est si intense. La température dans l'habitacle lorsqu'il fait très chaud à l'extérieur augmente rapidement et la voiture peut s'avérer être un piège mortel. Donc, les chiens (et les enfants) pendant les arrêts sortent avec nous. Et enfin : chaque année, environ 130. 000 animaux. Ce délit est passible d'une peine maximale d'un an d'emprisonnement et d'une peine sévère pouvant aller jusqu'à 10 ans. 000 euros). Nous n'y pensons même pas au-delà de son caractère dissuasif ! Il l'est !