Je suis le Libanais - Giancarlo De Cataldo publie le préquel de Romanzo Criminale

Récension et intrigue

Giancarlo De Cataldo revient pour écrire sur l'un des personnages de Romanzo Criminale (Einaudi 2002), un succès éditorial et cinématographique, répliqué ces dernières années également avec une série télévisée. Dans ce roman, le seul protagoniste est ce Libanais librement inspiré de Franco Giuseppucci, connu en réalité sous le nom de "Er Negro", l'un des fondateurs et dirigeants de la Banda della Magliana, la puissante et, à certains égards, mystérieuse organisation criminelle qui a ensanglanté les rues de Rome entre les années 70 et 80. L'auteur est un magistrat qui mêle fiction et vérité historique. Il nous montre un échantillon de la vie pendant la période de protestation et de terrorisme. Nous voyons également les protagonistes de la criminalité ambitieuse et désordonnée qui a attaqué la ville au cours des années suivantes. De Cataldo donne également un bref aperçu de la Camorra, qui est souvent appelée le "Système" par ses associés et ses initiés. Il nous parle de l'organisation à travers Pasquale 'o miracolo, un homme arrogant et indigne de confiance.

Le roman s'ouvre en prison. Pietro Proietti a 25 ans et est détenu dans une affaire d'armes. Il a grandi dans la rue et compte bien revenir sur le devant de la scène en devenant le roi du crime à Rome. Il est connu comme le Libanais, mais il n'est pas encore assez craint ou connu pour se faire appeler quelqu'un. En prison, cependant, il commence à avoir quelques doutes sur son rêve, pensant qu'il serait peut-être mieux de s'installer avec une femme et un travail honnête. Il parvient à empêcher la tentative d'assassinat du neveu d'un gros bonnet de la Camorra. Il sait qu'avec ce geste, il a gagné une faveur du patron, une occasion en or de reprendre ses créations. 

Notes biographiques sur Giancarlo de Cataldo.

. Né en 1956, à Tarente. Depuis 1973, il est juge de la Cour d'assises de Rome, ville où il vit. Écrivain de romans policiers, il collabore avec des journaux et des revues comme "Il Messaggero" et "La Gazzetta del Mezzogiorno". Son plus grand succès littéraire est "Romanzo criminale", de 2002, centré sur l'histoire du "gang de la Magliana" et dont ont été tirés un film, réalisé par Michele Placido, et une série télévisée. Une suite à ce best-seller est sortie en 2007, "Nelle mani giuste", avec certains des protagonistes présents dans le premier livre. He is an excellent translator and author also of many screenplays and plays.

Autres livres de Giancarlo De Cataldo

  • De Cataldo, Giancarlo (Author)
  • Assi, Chiara (Author)
  • Bonini, Carlo (Author)
  • Cassar Scalia, Cristina (Author)