Comment utiliser un appareil photo numérique à objectif fixe : un guide

Nos appareils photo numériques disposent d’une vaste gamme d’objectifs qui offrent des options infinies entre la longueur focale et l’ouverture. Mais, aussi vaste soit-il, le monde des objectifs peut être divisé en deux groupes bien définis : les zooms et les objectifs fixes, ou plutôt, les objectifs à focale fixe. Le second groupe offre beaucoup plus d’options que vous ne le pensez.

Bien qu’il ressemble à un retour à la pellicule et aux photos développées après l’époque, ce deuxième groupe est plein de possibilités. En l’absence d’un instrument permettant de rapprocher artificiellement le sujet de notre photographie, le photographe doit réévaluer de nombreux aspects de la prise de vue sur le moment. Cela donne au photographe une nouvelle perspective.

Qu’est-ce que la longueur focale ?

La distance focale d’un système optique, dans notre cas un objectif, est, avec l’ouverture, ce qui distingue un objectif d’un autre. La distance entre le centre optique et la lentille à l’intérieur de l’objectif est la distance focale. Dans les appareils photo numériques, il s’agit du capteur. C’est la description technique. En pratique, la distance focale modifie le champ focal, c’est-à-dire l’espace dans lequel le cadre est correctement mis au point. En plus d’indiquer la distance focale, la distance focale détermine également l’angle de vue, c’est-à-dire la zone située devant l’objectif qui se trouve dans le champ de vision de l’appareil photo.

Combien de types d’objectifs existe-t-il ?

Si l’on met de côté pour un instant la distinction entre les focales fixes et les zooms, les objectifs de nos appareils photo numériques peuvent être divisés en trois catégories en fonction de leur longueur focale. On distingue les objectifs grand-angles, normaux et téléobjectifs.

Comme leur nom l’indique, les objectifs grand-angles offrent un angle de vue plus large que les objectifs normaux. Ils mesurent généralement plus de 60 degrés et ont une longueur focale plus courte. Les objectifs normaux, offrent une partie de la monture qui reflète la vision humaine normale, la gamme se situe entre 40 et 60 degrés et ont donc une longueur focale plus longue. Les téléobjectifs, ou super-téléobjectifs, là aussi le nom nous vient en aide, sont caractérisés par de grandes distances focales et un champ de vision inférieur à 45 degrés qui vont provoquer un agrandissement de la portion d’espace cadrée.

Comment est construit un objectif ?

Les objectifs sont des instruments de forme circulaire à l’intérieur desquels sont montées des lentilles qui captent la lumière et l’envoient vers le capteur ; un autre composant fondamental est le diaphragme qui règle la quantité de lumière absorbée. Parfois, ils comportent, dans la partie la plus éloignée du corps de l’appareil, des raccords pour les filtres. Un plus grand nombre d’objectifs correspond à une plus grande distance focale et, avec les objectifs qui le permettent, à un plus grand zoom. Le zoom est réglé par la bague située à l’extérieur de l’objectif ; en tournant la bague dans le sens des aiguilles d’une montre ou dans le sens inverse, on fait bouger les lentilles internes. Cela vous permet de modifier la plage focale et de faire un zoom avant ou arrière sur la portion d’espace que vous avez en vue.

Les appareils photo numériques qui montent des objectifs à longueur focale fixe nécessitent un nombre réduit d’objectifs pour leur construction. En effet, il n’est pas nécessaire de faire varier la distance focale. Cela permet une plus grande facilité d’utilisation et de transport. Il existe de nombreux formats d’objectifs. Chacune de ces lentilles a pour mission, en plus d’absorber la lumière dont elle est investie, de corriger les déformations que la réfraction peut provoquer pour rendre une image la plus fidèle possible à la réalité.

Que nous manque-t-il ?

Vous ne pouvez pas nier qu’un objectif à focale fixe présente certaines limites. Tout d’abord, l’absence de zoom vous oblige à vous déplacer à la première personne afin d’obtenir la bonne mise au point. Pour cela, il faudra que ce soit le photographe lui-même qui se rapproche ou s’éloigne du sujet de la photo pour obtenir un rendement maximal.

Un autre fait à garder à l’esprit est la possibilité que nos photos soient déformées. En les objectifs à focale fixe de nos appareils photo numériques ont tendance à être grand-angle, ce qui entraîne une déformation des bords du cadre. Ces objectifs imposent également des restrictions sur la composition, exigeant que le cadrage soit ajusté pour tenir compte de tout élément distrayant. Nos appareils photo numériques sont prédisposés à ne prendre des photos que dans certaines conditions. En considérant tout cela, les objectifs à focale fixe ne limiteront-ils pas certainement notre capacité à les utiliser ? Tout dépendra de l’habileté de celui qui les utilise.

La qualité

S’il est vrai qu’une focale fixe impose des limites au photographe et à nos appareils numériques, en revanche, elle portera vos clichés à un niveau de qualité supérieure. Un objectif à focale fixe produit des clichés plus nets qu’un zoom de même focale. C’est la simplicité d’un objectif à focale fixe qui explique cela. En outre, les objectifs à focale fixe se caractérisent par une présence moindre d’aberrations chromatiques, ces contours violets détestables qui apparaissent parfois sur nos photos. Cela s’explique en partie par le faible coût d’un objectif à focale fixe. Comme il n’y a pas de pièces mobiles dans un objectif à focale fixe, les coûts de production sont faibles. Cela vous permet de vous concentrer sur la qualité des objectifs.

Objectifs de formation

L’entraînement est une autre caractéristique importante. L’utilisation d’objectifs à focale fixe avec nos appareils numériques oblige le photographe à s’adapter à l’environnement de prise de vue. Cela évitera les attitudes paresseuses et vous permettra d’expérimenter différentes techniques, ce qui vous aidera à développer vos connaissances. La capacité d’adaptation est une caractéristique fondamentale de tout bon photographe, mais ce n’est pas un don inné. Vous devez l’entraîner et l’enrichir avec l’expérience. Les objectifs mobiles normaux sont limités dans leur capacité à éliminer tout élément indésirable du cadre. Essayer, échouer, réessayer est certainement la meilleure méthode pour devenir un expert en photographie. Utiliser un objectif à focale fixe est certainement la première étape sur la voie du succès.